Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Méthodes d'apprentissage

Publié le

Nous avons suivit ce matin un cours en auditoire concernant les actions infirmières visant à accompagner le patient vers un changement de comportement. Nous avons pu nous rendre compte que, malgré le contenu similaire au notre (renforcement positif, pyramide de Maslow, objectifs SMART...), les étudiants de Singapour voient le sujet en seulement deux heures. Cela nous semble moins qu'en Suisse. De part ce nombre de période abordant les diverses thématiques, elles ne sont que peu développées.Dans l'après-midi, nous avons participé à un cours de physiopathologie. Il abordait les lithiases rénales et biliaires et a été donné par un médecin (chirurgien cardiaque). Le cours développait principalement les notions de physiopathologie, lecture de radiographie ainsi que les traitements médicaux . Le professeur nous a dit que la base de ces cours est la même pour les étudiants en médecine et ceux en soins infirmiers. Le fait qu'il n'y ait pas de focus sur les soins infirmiers nous a étonné. Ils nous expliquent donc qu'il existe, après ces cours, d'autres enseignements ciblés davantage sur les interventions infirmières. Nous avons également appris que l'apprentissage par problème (APP) utilisé chez nous n'est mis en place qu'en dernière année à Singapour.En observant la méthode d'apprentissage utilisée ici, nous avons pu observer diverses avantages ainsi que des inconvénients. En effet, il peut être intéressant, pour les infirmières, de comprendre quelque peu les traitements médicaux afin d'être capable de donner des informations spécifiques aux patients. Néanmoins, les cours étant dirigés principalement par les professeurs, les étudiants n'amènent que peu leur savoir. Ils sont moins actifs dans la recherche d'information. L'apprentissage nous semble donc plus difficile.Nous apprenons, à la fin du cours, qu'ils sont entrain de discuter afin de mettre en place, dès la première année, la méthode d'apprentissage utilisée en Suisse.

Commenter cet article

Daniel Ducommun 05/02/2014 09:13

Comme Madeleine l'aborde, les questions pédagogiques sont sujets de débat. ce qu'il ressort comme important pour les étudiants, est la diversité des approches. Pour les patients, la question de l'éducation thérapeutique est également passionnante: qu'est-ce qui va conduire à un changement de comportement? Est- ce que cela se passe au niveau cognitif, ou affectif, ou culturel, ou autre....??? très bonne suite.

Madeleine 05/02/2014 02:33

Intéressant! L'efficacité des différentes méthodes pédagogiques est un sujet de débat infini. Les choix fait dans nos écoles vaudoises sont assez novateurs -même si les étudiants sont parfois fatigués des séminaires et petits groupes- et rêvent d'un bon cours ex-cathedra. Madame Marcotte et Rosalie Harbour vont être adaptés à Singapour...j'espère que le climat leur conviendra! Bonne suite!